Definitions

Six tendances, six « collections » Six catégories.

Avrilopisciophile : Qui Collectionne les poissons d’avril.

En recherchant sur Wikipédia, j’ai appris que cette tradition remontait à 1564. Tandis que l’année débutait autour du 25 mars (la fête de l’Annonciation à Marie) le Roi de France Charles IX décida de faire démarrer l’année au 1er janvier. Les cadeaux s’offraient donc dorénavant en janvier. Mais tous n’arrivaient pas à s’y faire et continuaient à fêter la nouvelle année et à offrir des présents en Avril. Alors pour se moquer d’eux, certains se mirent à offrir de faux cadeaux. A l’époque on offrait pas des jouets, ou des consoles de jeux. On offrait de la nourriture (vous n’avez jamais reçu une mandarine pour Noël ?) Or, en avril c’est Carême. On ne mange pas de viande, mais du poisson. Alors certains offraient de faux poissons en Avril.

Les légendes sont toujours incroyablement compliquées au début et simples à la fin. Quoi qu’il en soit, cette coutume n’est pas que française. Elle existe aussi au Danemark, aux Pays-Bas, au Canada et même au Japon. (et ailleurs aussi). Aujourd’hui même la presse fait des poissons d’Avril.

il existe un liste des poissons d’avril sur Wikipédia, classés par année et catégories….

Bibliophile.

Bibliophile : la définition n’est pas si claire que ça. Plusieurs explications à cela :
Normalement quelqu’un qui est amateur de livres devrait être un bibliophile. Si en plus il a de nombreux ouvrages, toute une collection entière de livre on peut alors imaginer que c’est un érudit. Or un érudit ne peut pas être bibliophile. Un bibliophile serait alors une personne qui aime ce que les livres lui apprend, alors qu’un bibliomane serait un collectionneur de livres. Donc il existe une différence entre bibliophile et bibliomane.

le premier aime et recherche les livres rares et précieux, tandis que le second collectionne les livres pour leur rareté, leur reliures, leurs couvertures, maisons d’éditions…. Cette différence entre les deux est importantes.

De temps en temps, je vous présenterai des ouvrages que j’ai trouvé sur le net. Ils seront classés dans la catégorie « bibliophile » car ils ont une tendance à être précieux pour moi.

 Canivettiste.

Canivettiste : celui qui collectionne des images pieuses.

Je vous entends déjà hurler au blasphème. Mais pour moi, certaines images sont de l’ordre du « Divin ». Mais de mon divin à moi. C’est à dire qu’on y retrouve des notions de pureté, de beauté de spiritualité. Prenons le cas de Jérémy Martin. Son travail est compliqué mais les images qui en ressortent sont pures. Il s’en dégage quelque chose de spirituel dans les attitudes, les positions.

Alors laissez moi vous glisser de temps en temps de images qui ont tendance à se confronter à des images pieuses.

Cartophile : qui collectionne les cartes postales.

On collectionnait  les cartes postales par thèmes : métiers, villages, monument, personnages…. la carte postale était internationale. Ce nouvel objet allait devenir une manne pour les collectionneurs. Je reviendrais plus tard sur les catalogues édités encore aujourd’hui avec l’argus des cartes postales. La tendance est au texto ou au mail pour remplacer la carte postale. De nos jours, même si on part loin pour ses vacances, on préfère poster sur facebook (comme ça tout le monde le voit) plutôt que choisir une image, écrire un texte, trouver un timbre.

Qu’est ce que je vais vous glisser dans cette tendance cartophile ? De temps en temps, je viendrais vous poster des images qu’on aurait presque envie d’imprimer et de poster avec un vrai timbre tellement on veut partager une émotion.

 

Fabophile : qui collectionne les fèves des galettes des rois.

Comme toutes les collections qui tourne autour d’un événement ponctuel comme : Noël, Pâque, ou tout autre moment, cette collection crée une frustration.  Même si il  y a encore quelques années la galette c’était pour fêter les rois (le 6 janvier) aujourd’hui on comment à trouver des galettes à partir du mois de décembre jusqu’en février. ça doit faciliter la collection. Il existe une tonne de site sur les collectionneurs de fèves, mais j’ai trouvé celui ci incroyablement bien fait : Fabophile.fr

Dans mon idée à moi, fabophile c’est : une tendance à collectionner des fèves, des perles, des surprises. Des images dont on est fier de tomber dessus. Des images qui font de nous, l’espace d’un instant, le roi du moment. Avec ou sans couronne !

Et pour terminer un domaine personnel, un vice, un tabou. La pogonophilie.

Rien à voir avec la danse des skinhead ou des punks ou même des jeunes branchés éléctro à Cannes. Cette tendance pourra vous menez dans des endroits ou la majorité est obligatoire.

Pogonophile : ceux qui aiment la barbe. Ca peut paraître étrange comme ça. Mais cette catégorie sera la seule où on y trouvera réellement ce pour quoi elle s’appelle.

Alors oui c’est bizarre. Mais on est sur une tendance qui veut dire beaucoup. Regardez autour de vous. Vous avez forcément dans votre environnement proche une personne de sexe masculin qui ne se rase que très rarement.
A moins que vous n’habitiez le trou du cul du monde au pied d’un château déserté. la barbe est sociologiquement présente. je viendrais de temps en temps rajouter ici des notes à ce sujet. Car il y a beaucoup à dire.

https://www.facebook.com/groups/pogonophile/ c’est un exemple de cette tendances. Mais il y en a d’autres. Pour un public averti. Il faut même être majeur.