Catégorie : L’ouïe

Les sons sont créés par une perturbation dans l’air, appelée vibration. Pour que vous puissiez entendre la télévision ou votre voisin, la vibration doit faire un voyage long et complexe dans votre oreille, jusqu’à votre cerveau.

OreilleLa partie externe de l’ oreille comprend deux parties, le pavillon et le conduit auditif externe. Le pavillon a une forme spécifique permettant de capter et canaliser les vibrations vers l’oreille moyenne ou caisse du tympan. Celle-ci augmente l’intensité des ondes sonores et les transforme en vibrations mécaniques qui peuvent se transmettre à l’oreille interne. La force de ces vibrations provoque le mouvement de trois osselets, les 3 plus petits os du corps, présents dans l’oreille moyenne: le marteau, l’enclume et l’étrier. Le mouvement du dernier osselet, l’étrier, transmet les vibrations à travers la fenêtre ovale jusqu’à l’oreille interne, appelée labyrinthe, car elle comporte plusieurs cavités. L’oreille interne contient deux liquides, l’endolymphe et la périlymphe. L’endolymphe contribue au contrôle de l’équilibre, tandis que la périlymphe est chargée de recevoir les vibrations sonores. Lorsque les vibrations atteignent la périlymphe, elles provoquent des ondes de pression correspondant aux ondes sonores. Ces ondes de pression permettent de communiquer les vibrations à la partie la plus délicate et la plus interne de l’oreille humaine, la cochlée. L’oreille interne est située dans un os appelé rocher. Elle a la forme d’un limaçon et contient de nombreuses cellules réceptrices pourvues de cils

microscopiques. Les ondes mécaniques font bouger les cils, ce qui active la production d’influx nerveux chargés de transmettre l’information au nerf auditif, jusqu’au cortex auditif du cerveau. C’est à ce niveau que les vibrations sont finalement reconnues et perçues comme des sons. Ce long processus se produit des milliers de fois tous les jours en une fraction de seconde.

Propaganda

Propaganda compte parmi cette multitude de groupes qui connurent une carrière aussi fulgurante qu’éphémère. Mais Propaganda reste l’emblème...

0

le faux silence des profondeurs.

Les cinéphiles s’en souviennent peut–être, en 1956 la palme d’or est attribuée à un film français cosigné par...